vendredi 18 septembre 2009




Demain, notre voyage se termine, nous quittons le Togo dans la nuit de samedi à dimanche.
La semaine à Lomé est passée très vite : beaucoup de rendez vous et déplacements liés au reportage, à organiser sur des journées trop courtes.
Pour résumer, voici les principales étapes de ces derniers jours…

Notre objectif était de recueillir des informations et surtout comprendre les difficultés d’un enfant selon différentes situations (abandon à la naissance, enfants orphelins vivant dans la rue, enfants malades, etc.) en milieu urbain.

Pour cela, nous avons été à la rencontre de plusieurs institutions qui nous ont ouverts leurs portes. Nous sommes allés au CHU de Lomé, à la pouponnière, dans un orphelinat privé, et avons rencontré des acteurs du développement local qui ont pu témoigner d’une multitude de sujets, sans tabou.

Avant ce voyage, en préparant l’éventuel contenu du reportage, nous avions connaissance d’une grande partie des problèmes des enfants Togolais. Après une semaine riche en rencontres, avouons qu’il est difficile d’accepter et d’encaisser les dizaines de témoignages qui nous parlent de tant de difficultés et souffrances, aussi différentes les unes des autres.

A ce jour, on peut dire que l’on a rempli nos objectifs, malgré beaucoup de contretemps, n’oublions pas que nous sommes en Afrique… !

A côté de ça, nous avons aussi trouvé du temps pour nous et pour l’ONG, en aidant à la préparation des kits scolaires offerts à des enfants qui en ont besoin.
Ne nous parlez plus de cahiers, ou de crayons, ou bics… !!!! : )
Tout au long de ce blog, nous avons voulu mettre l’accent sur les « bonnes choses » de notre voyage, plus ou moins amusantes, mais mémorables !
Nous estimons que l’image générale de l’Afrique est assez négative et stigmatisée, voilà pourquoi nous avons voulu montrer un autre visage et « occulter » les souffrances croisées quotidiennement.
A notre retour, pour alimenter ce discours, nous ajouterons quelques photos de taille normale (difficiles à télécharger ici, étant donné le débit…)… patience !!

En attendant, merci de nous avoir suivi...! : )

A quelques heures de notre départ vers la France où nous débuterons sans tarder un travail de sensibilisation par le biais du reportage, nous tenons à soulever des questions qui nous poursuivent…


- Trouvez-vous normal qu’un nouveau né meurt car la jeune maman n’a pas les moyens de financer des soins « basiques » ?

- Trouvez-vous normal qu’un enfant de 5 ans à peine, sans père ni mère, ait été retrouvé seul dans la rue, le corps marqué de blessures et cicatrices ? Que les jeunes filles débutent la prostitution à partir de 10 ans, pour pouvoir survivre ? Que les enfants des rues, à partir de 7 8 ans, tombent dans des réseaux illicites ?
Et maintenant, trouvez-vous ça normal qu’il n’y ait aucune prise en charge étatique pour ces trop nombreux enfants ?

- Trouvez-vous normal qu’une petite villageoise de 6 ans soit envoyée dans une famille en ville pour y faire tous les travaux ménagers, et même pour s’occuper des enfants de la maison ? Qu’un petit de garçon soit retiré de sa famille pour se retrouver en ville, à travailler (réparation de voitures, tri de ferrailles, etc.)


- Trouvez vous normal que les enfants utilisent les tas de déchets comme terrain de jeux ? Que les boites de conserves tranchantes remplacent des légos ? Maintenant, trouvez normal que l’Etat se décharge de leur devoir qui est de protéger la population d’un point de vue sanitaire ?

- Trouvez vous ça normal que des familles des personnes hospitalisées soient contraintes de faire les repas, les lessives mais aussi leur nuit dehors à même le sol au sein même de l’hôpital? Trouvez nous normal que l’intégralité (ou presque…il paraitrait qu’il existe un service social…) des soins hospitaliers soit à la charge du malade ? Qu’aucun service n’est proposé, et que les malades isolés doivent se débrouiller pour manger, se laver, et acheter les médicaments/matériel médical pour les soins ?


Ne croyons surtout pas que ces différentes situations apparaissent comme « normales » ici. Le désespoir et le fatalisme des gens se lisent au quotidien sur les visages. Ce même désespoir pousse de plus en plus de femmes à abandonner leur nouveau né à même la rue. Ces dernières semaines, des dizaines de bébés vivants ont été retrouvés, dans la seule ville de Lomé…

dimanche 13 septembre 2009

Suzy, avant... bientôt, une photo de Suzy, après...

Travaux matinaux en famille...




Au soutien scolaire...



Les "Femmes Dynamiques" égrainant du maïs le matin...



Puis l'aprèm : cours de Yoga avec Madame Céline!






On se détend!



On s'étire !





Et on fait le clown, Eugénie : une comique comme on les aime!!




Jeudi : Fête de l'inauguration des toilettes du village de Kpimé





On remue les popotins...!




Et on admire le résultat !




Cette semaine, nous avions plus que 2 matinées de soutien scolaire, mardi et jeudi, puisque la journée de mercredi était consacrée à la prise d’images pour le reportage.
Nous avions prévues une rencontre avec une famille qui appartient au village de Gadja Woukpe, mais qui vit à quelques kilomètres de là.
Nous avions décidé de nous y rendre tôt pour voir et comprendre l’organisation des travaux matinaux dès le levé du soleil ! La différence avec la première famille que l’on avait visitée est que celle-ci vivait à l’écart de tout, en autarcie, à 3 kms du village (épicerie, école…), à 5 kms de la première « vraie » route, et à environ 10 kms du collège.
A 5h45 environ nous avons pris le chemin, à pied, puis après une petite demi-heure à traverser différents champs de culture (papayes, cacao, bananes, etc.), nous sommes arrivées dans un petit hameau de plusieurs maisons en terre battue, ou vivait l’ensemble des membres de la famille (grands parents, tatas, tontons, cousins, cousines…).
Nous fûmes très bien accueillies et nous avons été surpris par la sérénité de ce lieu. Tout nous a paru bien organisé, chacun avait son rôle, c’était comme ci tout coulait de source…
De ce qu’on a vu et ressenti, la vie de ce hameau ne paraissait pas « lourde », on sentait une réelle harmonie entre chaque individu. Malheureusement, les difficultés générales de la vie quotidienne rattrapent les enfants. Comme chaque jeune, eux aussi ont des rêves, des ambitions, mais ils restent conscients de leur situation qui les conditionne à évoluer vers un chemin de vie qu’ils ont déjà débuté. Les kilomètres qu’ils ont à parcourir sur le long de la journée pour accéder à l’école, les frais scolaires, et les différents impératifs familiaux ne les encouragent pas à espérer une autre vie que celle qu’ils connaissent déjà.
Un témoignage d’un jeune garçon de 13 ans, élève de CE2, nous a confirmé ces idées.

Nous sommes ensuite rentrées dans la matinée, et l’après midi, nous avons poursuivies par une séance de Yoga, animée par Céline. Les femmes rencontrées dans le champ le jeudi passé nous avaient fait part de leurs multiples douleurs au dos, aux genoux, aux hanches, aux reins, etc. Suite à cette discussion, Céline s’était proposé de montrer quelques exercices et étirements de Yoga pour essayer de les soulager, même un petit peu. 8 femmes étaient au rendez-vous : dans une salle de classe, chacune avec sa natte posée sur le sol. 1h30 d’exercices, d’étirements mais surtout de rires qui leur ont fait du bien = elles en redemandaient encore !! Même si nos douleurs sont beauuuuucoup moins importantes, non comparables, nous nous sommes aussi prêtées au jeu ! Aprèm agréable !

Le jour suivant, nous nous préparons à partir. Mais avant cela, dernier tour vers l’école pour dire au revoir aux enfants et les remercier de leur assiduité. Au programme ? Jeux divers : Pendu, Dessiner c’est gagner, puis pour les plus petits un loto (appelé « la gRRRRRRille par les enfants !) !
Après une organisation plus que déplorable, nous trouvons enfin un taxi pour nous mener vers le village de Kpimé où se déroulait un autre chantier [construction de latrines]. Nous étions là pour assister à l’inauguration, après 3 années de chantier (= 9 semaines). Ca a été l’occasion de retrouver les volontaires Français : Marie-José, Jean Paul et Michel, de jeunes retraités qui s’investissent admirablement. Ils se sont occupés de la réalisation des latrines publiques, mais aussi de deux salles de classe au collège. Ils représentent leur association : « VAT » (Vosges Amitié Togo).
Autant dire que le programme de l’inauguration n’a été, encore une fois, pas respecté. 2 heures de retard, et beaucoup de blabla, pour au final, couper un ruban et remettre les clés au représentant du chef du village (le plus important !!) !
Le vendredi, journée plus cool, toujours à Kpimé. Suzy a décidé de se rendre à Kpalimé pour se faire tresser les cheveux…6 heures le cul sur une chaise, à essayer de ne pas pleurer de douleur devant une foule intriguée !
Le samedi, nous sommes retournés sur Lomé, sur un trajet de deux heures peu confortable, mais la prière faite avant de partir, pour invoquer le Seigneur, nous a permis d’arriver sains et saufs !

Maintenant sur Lomé, nous allons consacrer les jours qui suivent au reportage, pour alimenter la partie « urbaine » de nos images et témoignages. Plusieurs rencontres sont au programme (service de pédiatrie au CHU de Lomé, pouponnière, orphelinat et autres centres).
Nous espérons que les contre temps Togolais ne vont pas trop nous freiner…Affaire à suivre…



mardi 8 septembre 2009







La photo a été prise sur le vif, rien de calculé, don't quiet, c'est bien du "fufu" que l'on pile... ;)



Après une semaine sans nouvelles...en voilà!! Cet article devait être posté mardi dernier, mais nous avons eu des petits problèmes de connection...! Faites comme ci nous sommes le mardi 8 Septembre en lisant ceci ;) ! !



Quelques détails sur le week end dernier !

Comme prévu, nous avons pris la direction du Mont Kloto, qui se situe derrière Kpalimé, vers le Ghana.
Première étape ? Le village de Kouma Kondra où nous envisagions de prendre un guide pour nous faire découvrir la région du Mont.
C’est parti avec un taxi qui a du avoir son dernier contrôle technique il y a au moins 15 ans ! [Porte avant qui s’ouvre au bout de 5 minutes après chaque fermeture, démarrage très difficile qui nécessite l’intervention d’un homme derrière pour pousser !! Pot d’échappement tourné vers l’intérieur de la voiture…] Bilan ? Au bout de 20 minutes, en pleine montée : spash ! Shboum ! Wiiiz !!! Et fumée !!!
Le conducteur « Vous avez une minute que je répare ça ? » « Pas le choix ! » ! Avouons que la minute a été dépassée mais ce fut très rapide et efficace !!
Arrivée à Kouma Kondra, on trouve un guide (officiellement officiel…) qui nous propose une découverte de 3 heures à travers la faune et la flore ! Super !
Tout au long de la ballade, nous avons été initiés aux fruits, aux animaux, aux papillons des environs. Il a insisté sur les nombreux pigments de couleur que l’on trouve dans les végétaux (des pigments beaucoup utilisés dans l’art local).
Pour tous ceux qui connaissent plus ou moins bien Melle Suzy, les couleurs : elle aime ça ! Le barbouillage ? Aussi !! Donc imaginez ce que Suzy à pu faire en pleine nature, avec tant de pigments à disposition… !!! La photo qui précède ce texte est la réponse à la question, encore une fois : rigolons ensemble !! Vous rigolerez plus à la fin de cet article…
Pour résumer : promenade très sympa, visite d’une cascade agréable : tout allait bien ! Jusqu’à l’apparition de gros nuages (noirs) qui menaçaient le Mont. Notre inquiétude ? Allons nous arriver jusqu’au Mont secs et saufs, mais surtout allons nous pouvoir observer la vue panoramique que nous attendions tant !!! La réponse du guide ? « Ca va !!!! A l’aise !!!! »
Bilan ? Grosse pluie tropicale 200 mètres avant l’arrivée au sommet !! Trempés jusqu’aux os ! Arrivés tout en haut : invisibilité à 3 mètres ! Le guide, toujours aussi zen (et persistant) : « Par là vous avez la frontière du Ghana, par là la forêt, et là il y a un lac » !
Obligés de garder un sourire crispé car nous avions quand même besoin d’un guide pour redescendre…
Une fois redescendus : beau temps !
Pleurons ensemble !! hihi !! On « se plaint », mais nous sommes très satisfaits de cette journée et des découvertes que l’on a pu faire !
De retour au village, surprise après la douche et 50 frottements de gants sur la figure : un des pigments ne s’en va pas !!! Pleurons ensemble !!
Un grand merci à Suzy pour ses idées de barbouillage qui n’a pas pu s’empêcher de partager avec Hélène son élan d’artiste peintre facial…hm… !!!!!!!!!
Bilan ? 3 jours après, toujours des jolis souvenirs de cette journée gravés sur notre peau, et remercions le guide de nous avoir regardé faire sans rien dire… ! Il doit encore en rire chez lui !!

Le soir, la fête de l’Igname était au rendez vous ! C’est l’occasion pour tous les gens du village, jeunes ou moins jeunes, de sortir et chanter/danser tous ensemble !!
Le samedi soir a été plus que rythmé dans la cour où nous vivons : 3 djembés, un tambour, des maracas et des dizaines d’enfants qui nous entrainaient dans leurs danses et chants !!

Le programme du dimanche a été un peu modifié, nous sommes finalement restés tranquillement au village, entre rencontres et repos… Ca a été aussi l’occasion de piller de l’igname, pour faire du Fufu !!

Concernant le reportage, lundi, nous avons été partager le quotidien d’une famille villageoise, nous avons encore récoltés quelques témoignages, et continuons à prendre diverses images !






Maintenant, samedi 12 Septembre, nous voici de retour à Lomé! Nous remettrons quelques nouvelles de la semaine passée, demain ou lundi... A très vite!

samedi 5 septembre 2009

Aprem au champs...
Retour difficile...

L'énergie des enfants nous nourrit!!!


Les câlins aussi!!!



Petites nouvelles au retour d'une randonnée autour du Mont Kloto, qui a commencé sous le soleil...et a terminée sous des treeeempes d'eau! Les détails pour plus tard...!


Tout se passe toujours bien au sein du village en compagnie de Céline et Mathieu qui s’adaptent à leur tour !
Le train train quotidien du chantier quadrille nos matinées (levé, ptit dej’, soutien scolaire, et toujours le perpétuel « ralage » du réveil très matinal) !
Quant à nos après midi, ils sont désormais libres. Nous en profitons pour être aux côtés des villageois, et bien entendu, pour continuer la prise d’images et la récolte de témoignages !
Mardi nous avons été à la rencontre de l’infirmière du dispensaire du village de Gadja Woukpe, où nous sommes. Mercredi, l’après midi a été réservé aux enfants, avec qui nous nous sommes défoulées derrière le ballon, devant le djembé et sur place en remuant le popotin ! Rires, joies, câlins et bonne humeur étaient de la partie !!
Le jeudi après midi, nous avons rejoint le Club des Femmes Dynamiques (association qui réunit les femmes du village, dans le but de créer des actions communes [ex : potager, élevage d’animaux, etc.]). Comme tous les jeudis, elles se réunissent pour travailler dans leur champ, nous avons eu l’opportunité de les suivre. Différents échanges se sont produits, ce qui nous a aidé à comprendre leur quotidien en tant que femme et mère de famille qui doit subvenir aux besoins de leurs proches.
Encore une fois, les conditions difficiles de travail sont balayées par la bonne humeur, les chants et un dynamisme collectif ! Nous devons avouer qu’elles se sont un peu moquées de nous et de notre façon de travailler !
Les fourmis rouges étaient elles aussi au rendez vous, et ont croqué à pleine « dentelette » nos bras et mollets ! Ca pique mine de rien ! Pas autant que le piment, mais quand même !!
Ce soir là, nous avons une grande surprise et beaucoup d’émotion lorsque deux représentantes de ce groupe de femmes sont venues nous saluer, chargées d’une bassine remplie (nous disons bien remplie, mais de chez remplie !!) de fruits, accompagnée d’un sac de maïs. Leur but ? Nous remercier ! De quoi ? On ne sait toujours pas… La générosité, c’est bien ce mot que l’on utilise?



Ce week end, le programme est chargé ! Samedi : Découverte du Mont Kloto et des villages environnants, région remplie de papillons apparemment...!
Dimanche : Fête de l’igname (sorte de pomme de terre) dans toutes les localités de la région ! Le matin, nous profiterons de cette grande fête dans le village même où nous sommes.
L’après midi, nous sommes invités par la chefferie d’un autre village, où nous profiterons aussi de cette même fête.
Nous ne savons pas encore trop ce que représente cette journée…nous vous en dirons plus dans la semaine… Une chose est sûre : nous allons manger ce tubercule sous toutes ces formes (pilées, écrasées, coupées, et qu’en savons nous encore… !), le tout accompagné de Togogin!
[PS : Cela ne nous réjouit pas spécialement : Les bouteilles d’eau seront de la partie !!!]

mardi 1 septembre 2009

De retour pour quelques nouvelles!!!

Le matin : à l'école!

L'aprem : au "champ"!

Salut la compagnie !!
Quelques nouvelles de la semaine…
Nous avons passés les mercredi et jeudi à Lomé, notre but étant de récupérer en route nos 2 compagnons de voyage : Céline et Mathieu ! De bons moments passés dans les rues de cette ville, entre formalités, découverte, et détente (sur la jolie plage !) !
Tous les 4 nous nous sommes ensuite redirigés vers le village pour rejoindre le chantier scolaire ! Céline et Mathieu ont pris fonction de leur poste : Céline avec les élèves de CE1, Mathieu avec les collégiens pour le Français !
Quant à nous, rien de très nouveau, un passage du CP1 au CE2 pour Hélène (oui elle avance vite !), et toujours autant de plaisir pour Suzy à apprendre les couleurs aux « jeun’s », même qu’elle est passée à l’apprentissage des nombres !! Jusqu’à 1000 ! Oui oui !!
Concernant les travaux liés à la création des toilettes, ça avance !! Enfin !! Affaire à suivre…
Le week end était sous le signe de la découverte de la région (région des grands plateaux), où nous avons pu apprécier les cascades de Kpimé ! Après une expédition très sportive (ici, nous appelons ça une « promenade aquatique, en tong c’est plus pratique », en France, nous appellerions plutôt cela du « Canyoning : les tongs en l’air et les fesses dans l’eau… » !) !
Bilan de la « promenade » : vive les sacs à dos imperméables !
Après l’effort le réconfort : pique nique polyphonique ! Les sons du djembé mêlés au bruit de l’eau et des chants, puis rythmés par des pas de danses entraînants !
Après cette aventure, en route vers le village de Kpimé Tomegbe à 7/8 Kms, à pied (rien de volontaire ! Juste pas de taxis… !) où nous avons rejoint d’autres volontaires de l’ONG « FIT » sur un chantier de création de toilettes publiques pour la communauté. De nouvelles rencontres toujours aussi sympas… !
Le week end s’est poursuivi dans la joie et la bonne humeur !
Surtout le samedi soir où avait lieu l’élection de Miss Togo 2009, nous ne pouvions pas louper cet événement qui réunit beaucoup de gens !
Nous étions plusieurs dizaines à être réunis dans la cour d’une maison du village, devant une télévision en noir et blanc, qui avait quelques difficultés à capter !
Nous n’imaginions pas autant de surprises et de rires !
Imaginez une cérémonie à la De Fontenay. Maintenant, imaginez ce que pourrait donner l’inverse…
Un indice ? Un intermède chorégraphique présentant de la rumba Cubaine sur la bande originale du Titanic (oui oui nous parlons bien de la chanson de Céline Dion) ! Une merveille indescriptible, un bijou à l’état brut ! Vous pouvez imaginez la suite en vous imageant la danseuse qui se prend les pieds dans la moquette de la scène (au moment fatidique de la chanson !!). Promis, on essaye de récupérer les images avec nous pour notre retour…
Bon, à nous relire on pourrait croire que l’on fait que rire et s’amuser…mais non ! Les nouvelles du reportage vidéo juste en dessous :

Nouvelles du projet reportage...


Concernant le projet de reportage vidéo, nous avons depuis le début de notre voyage, commencé à prendre diverses images représentant plusieurs facettes du pays (culturelle, paysagère, culinaire, etc.) qui nous permettront d’enrichir notre projet.
Nous avons déjà rencontré plusieurs personnes qui sont pour nous des appuis (ONG, comités villageois, jeunes, différents groupes d’action sociale) avec qui nous avons pu échanger, et trouver du soutien pour l’avancement du projet. A cette heure ci, les rendez vous pour la prise d’image avec des locaux sont fixés (personnel de santé, 2 familles villageoises, club de femmes, etc.). Nous avons jusqu’au 10 septembre pour récolter images et témoignages sur la condition des enfants en milieu rural. Du 11 septembre jusque la fin du voyage, nous nous concentrerons sur le cas urbain, nous commençons déjà à orienter notre programme.

mercredi 26 août 2009

Rapide retour sur Lomé...





Nous voci de retour très rapidement sur Lomé où nous sommes venues chercher Céline et Mathieu qui arrivent ce soir!


Nous avions préparé plusieurs photos pour illustrer nos articles, malheuresement le débit actuel ne nous permet pas de toutes les transmettre...à moins de passer notre vie au Cyber! Donc on remet ça à plus tard...!
En attendant, ci dessus une photo Claude et Francis, deux petits comiques en herbe!!
Nous avons ajouté quelques nouvelles de nos journées au village...! C'est en dessous!
Pour faire bref : tout va bien! Le soleil est revenu (oui il était parti!!), nos téléphones portables refonctionnent de temps en temps, assez pour recevoir et émettre quelques messages : que demander de plus! : )
Bisous à vous touuuus!




Les nouvelles du Week end...

Notre programme pour samedi était de partir toutes les deux vers la ville la plus proche (Kpalimé)…
Quelques imprévus : nous avons péché et nous l’avons payé…regretté...nous avons pleuré ! Explications : Sur les coups de midi, nous avons découvert que le repas prévu était du « Fufu » [dit Foufou] (plat traditionnel très apprécié des Togolais…mais pas de nous !)… nous avons voulu esquiver en prétendant ne pas avoir faim et d’arriver plus vite en ville pour ne pas rentrer trop tard. Mais avant de partir nous avons tenu à respecter notre devoir : aider à la cuisine !
Notre tâche ? Découper les légumes DONT du piment ! Le piment, ce truc qui pique… même quand tu ne l’avales pas… Suzy qui commence à s’en charger… qui commence à gémir car contact entre une plaie (au doigt !) et un piment (petite note personnelle de Suzy : Ca fait mal). Hélène prend donc la suite… quelques minutes après nous avons conclu que le piment brûle même au simple contact de la peau. Hélène, pour qui pour quoi, s’est frotté le visage, piment aux doigts… (note personnelle : aurait largement préféré avoir la tourista pendant 5 semaines plutôt que du piment pendant ½ heure…).
Bilan ? Une sensation de brûlure sur tout le visage pendant environ ½ heure… plus possible de rester à sa place, à sautiller partout… pour finir la tête dans un sceau d’eau, PENDANT QUE LA COLLEGUE RIGOLE A NE PLUS EN FINIR… !! MERCI L’AMITIE !!!!!!! Mais c’est cette même collègue qui a trouvé la solution radicale : la serviette imbibée d’eau posée sur le visage…retenez cette leçon !!!

Une fois cette épreuve terminée…nous avons rejoint la route principale pour prendre un taxi. Imaginez juste une petite corolla (oui c’est petit) avec 11 passagers au total. Etant entrées les dernières, nous avons été gentiment placées à l’avant du véhicule : entre le chauffeur et le passager (oui oui ça fait 4 !). Suzy a d’ailleurs beaucoup aimé partager le siège du conducteur, la sensation des pédales aux pieds…

Pour résumer, après ces aventures, nous avons fini notre journée calmement en se promenant dans les rues de Kpalimé.




Dimanche : super journée !!!
Le matin : échange et partage !
L’après midi : plein la vue !

En matinée… nous allions pour moudre le maïs, et comme on le sait : tout ce qui est imprévu est meilleur ! Précisons que la journée du dimanche est la journée de repos pour tous les villageois : journée famille !
Nous avons été interpellées par des jeunes Togolais qui nous invitaient à les rejoindre alors qu’ils étaient en train de jouer à un jeu local (style de pétanque…mais en remplaçant les boules par les graines d’un fruit !).
Nous avons pris plaisir à partager ce moment avec eux ! A côté, un jeune homme fabriquait un panier en feuille de palme, il nous a proposé de nous expliquer la façon de faire. Nous nous sommes collées à la tâche sous l’œil amusé des villageois environnants ! La générosité Africaine n’est pas qu’un mythe. La famille de ce fabriquant nous a convié à leur repas (et apéro à la Togolaise ! impossible de refuser, c’est la tradition ! « Togogin, la boisson qui facilite la digestion », il parait…) puis le panier auquel nous avons suivi attentivement l’évolution et qui devait être vendu au marché la semaine suivante, nous a été offert. Peu de mots pour décrire ce moment riche en partage et en sourires !
L’après midi, en compagnie de 3 guides, nous sommes parties à la découverte des villages de la montagne (la seule montagne du Togo ! Le Mont-Agou). 10 Kms de plaisirs sensooooriels (vue, odorat, ouïe !) La descente s’est faite en chantant dans une joie immense [tapez « Pasteur Guy sur Youtube, et vous comprendrez]. Précisons que les chants d’ici sont pour la plupart des louanges envers Dieu ou envers le Seigneur Jésus ! En parlant du Seigneur, il se glisse assez souvent dans nos discussions. Ici, la religion et les croyances sont très présentes et influent beaucoup sur la vie des gens. Beaucoup de désaccords, mais ce genre de débat nous permet d’appréhender davantage un certain mode de vie et une façon de penser.



Lundi : le début des choses sérieuses (…ou pas !)
Réveil : 6H15
Attente du petit dej’ : 3 /4 d’heure
Heure du petit dej’ : 7H
…Oui, nous aussi, nous nous demandons encore pourquoi nous nous sommes levées si tôt, l’attente horizontale dans le lit aurait été tout aussi efficace ! Bref...bref…brrrrrref !
Début annoncé du soutien scolaire : 8H
Départ de la maison en direction de l’école : 8H05 !


…Oui, nous aussi, nous nous demandons encore pourquoi nous nous sommes levées si tôt, l’attente horizontale dans le lit aurait été tout aussi efficace ! Bref..bref…brrrrrref !

Temps d’attente du nettoyage des salles de classe (la nuit les animaux dorment et font leur besoin dans ces salles) : ½ heure.
Temps d’attente complémentaire : ½ heure, c’est gratuit, ça fait plaisir. (Attendre et Parler telle est la devise du Togo, n’est ce pas ?!)


…Oui, nous aussi, nous nous demandons encore pourquoi nous nous sommes levées si tôt, l’attente horizontale dans le lit aurait été tout aussi efficace ! Bref..bref…brrrrrref !

Plus sérieusement, les cours ont débuté vers 9H.
Hélène a pris en charge les CP1 (au Togo, il y a deux années de CP).

Suzy en direct de Lomé, interview la jeune Hélène, apprentie professeur :
Suzy : Comment te sens tu après cette première journée ?
Hélène : Un peu fatiguée. Même s’ils ne paraissaient pas nombreux (une dizaine), essayer d’apprendre le son des lettres à des petits qui savent à peine dire « Bonjour » et « ça va » ou même de compter jusqu’à 5, ce ne fût pas la tâche la plus facile ! Leur apprendre à tenir sur un banc d’école faisait aussi parti de la leçon du jour. Expérience très sympathique…
Suzy : merci !
Hélène : de rien !
Suzy : si si si , j’insiste !
Hélène : ça me gêne !
Suzy : Allez !!! Pas de chichis entre nous…
Hélène : tais toi, c’est moi qui pose les questions maintenant. Avec des élèves de quelle classe as tu eut à travailler et dans quelle matière ?
Suzy : On m’a confié la lourde tâche d’enseigner l’anglais à des collégiens. J’ai commencé avec des 6èmes, puis des 5èmes, qui avouons le, ont eut beaucoup de mal à me comprendre ! Cependant, j’ai la satisfaction de leur avoir appris les couleurs, et ça c’est ma plus grande fierté : )
Hélène : Akpekaka (Merci beaucoup)
Suzy et Hélène : Après cette matinée de soutien scolaire nous avons apprécié la détente autour du tamtam entre les enfants qui remuaient leurs popotins !


Concernant le programme de l’après midi, quelques modifications dues à une mauvaise organisation du comité villageois. Les travaux n’ont toujours pas débutés. La soirée fut tranquille au rythme du djembé.

samedi 22 août 2009

C'est le week end! En direct de Kpalimé !

Voici quelques nouvelles de nos jours passés en terre Togolaise !

Après une première journée qui s’est résumée par des formalités obligatoires (inscription au consulat, retrait d’argent…etc.), nous débutons notre vraie vie Africaine !
La matinée du jeudi nous a permis de préparer notre départ pour le village de Gadja Woukpe, puis après le déjeuner, nous avions rendez vous avec les autres volontaires du chantier de soutien scolaire.
Départ prévu de Lomé ? 14h00 ! Départ réel ?! Un petit 15h30 (pour être gentil !!). En attendant…on attend ! (Nous faisons qu’appliquer les leçons que l’on a reçu à Casablanca [cf article précédent]…hihi)
Le voyage en taxi était plus que folklo… un minibus de 9 personnes pour au final être 16, rien de plus normal ! Rien de tel pour être confronté à la chaleur humaine (au sens propre du terme… !!)
L’accueil chaleureux des villageois mêlé aux dizaines de sourires résume notre arrivée au village.
Les danses et chants locaux ont rythmé nos premières minutes dans cet endroit, où nous nous sommes senties très vite à l’aise (du moins on n’a pas trop eu le choix, car nous avons été invitées (poussées ?) à participer à la fête, comment ne pas se sentir ridicule lorsque ton postérieur fait 10 fois moins de mouvement à la seconde que celui des danseuses Africaines !) !
La suite de cet accueil s’est poursuivit en compagnie des autres volontaires autour d’un repas préparé par des villageoises: very good !

Le soir, le coucher s’est fait plus vite que prévu lorsqu’on nous a appris que le réveil du lendemain était prévu à 6h00… ! Pas le temps de discuter : dodo !

(PS : Petite note personnelle d’Hélène = De cette première journée, mais surtout soirée au village, nous ne rentrerons pas dans les détails de la phobie des bestioles qu’a Suzy… ! Surtout que l’arrivée dans la chambre s’est caractérisée par la chasse au lézard ! [et multiples autres bêbêtes non connues…haha !])

Après une courte nuit… (rappelons que le réveil était fort matinal !), nous avons été saluer le chef du village… puis nous avons commencé à nous organiser sur l’ensemble du chantier.
A ce moment là, nous sommes 5, dont 3 volontaires Togolais. A partir de lundi, nous serons 7, puis 9 à l’arrivée de Céline et Mathieu prévue mercredi soir.

Quelques détails sur ce chantier… :

- Matin : soutien scolaire du CP à la 3ème
- Après midi : construction de toilettes pour l’école et d’un espace de jeux pour les enfants
+ animation

La réunion de ce vendredi matin a permi de parler (oui oui on parle beaucoup au Togo. Attendre et Parler, telle est la devise de ce pays !).
Nous avons eu l’heureuse surprise d’apprendre nos fonctions sur ce chantier, attention :
- Hélène est nommée chef des travaux : elle doit veiller à ce que l’ensemble des activités de la journée se déroulent comme prévu (soutien scolaire + construction de toilettes, etc.)
- Suzy (PS d’Hélène : HAHAHA) a été nommée CHEF DE LA PROPRETE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! SUZY : CHEF DE LA PROPRETE AU SEIN DE LA MAISON OU DORMENT LES VOLONTAIRES !!!!! Je vous laisse un intermède pour que vous puissiez rire…
(PS 2 d’Hélène : j’espère que les photos parviendront vite…à moins que l’on soit enfouis sous les décombres…)
Voilà voilà…
Après ce blablabla, nous nous sommes dirigées vers l’école pour faire les inscriptions des élèves pour le soutien scolaire ! A ce moment là : une cinquantaine (sur 200 élèves du village) s’est inscrite. Pas la peine de préciser que la prise des noms était…comment dire…euh…RUDE ! Entre les « Agbedavo » et les « Tsevido » qui se prononce en fait « Tchevido »…etc. etc. etc. pas facile de s’y retrouver! ! !
De jolis échanges se sont établis avec les enfants !
Cette première matinée en compagnie des élèves nous a montré qu’il était difficile de communiquer avec les plus jeunes qui ne parlent que leur dialecte : l’Ewé.

La fin de cette matinée fût culinairement éducative.
Les conclusions de cette séance :
- Le mixeur avec un parpaing et un caillou vaut bien mieux que le mixeur Moulinex dernier cri [avis aux cuisinières : si vous voulez qu’on vous en ramène…]
- LE GINGEMBRE : CA PIQUE (Suzy…apprenti voyageuse…casse cou dans l’âme…a décidé de croquer dans un bout de Gingembre cru…encore une fois, rigolons ensemble !!!). Bizarrement, elle n’a pas voulu tester le piment rouge par la suite… !

Et là, la nourriture nous attend depuis plus de 2 heures, nous attendons l’arrivée de 2 des volontaires…en Afrique : on mange ensemble ou on ne mange pas ! On a choisi l’option « On mange ensemble », mais en attendant, on ne mange pas !!
Mais…pour Hélène, il est difficile d’ingurgiter de la nourriture, quelle qu’elle soit = Un grand merci à la franchise des Togolaises : « Mais, tu as grossi non depuis la dernière fois ?!!!! Oui oui oui, je ne t’ai même pas reconnue !!!!!)

Quelques heures plus tard…

C’est bon, on a mangé !
Cet après midi nous avons rencontré un des nouveaux volontaires dénommé Vincent, mais en fait il préfère qu’on l’appelle Thomas…pas compliqué du tout ! hihi : )
Cet aprèm là on devait commencer le forage pour les toilettes de l’école…sauf que les outils de construction ont été kidnappés par une villageoise (bon en fait elle les a enfermés dans sa « maison » sans faire exprès…)… donc, à votre avis ?! On a attendu !
Passons les détails de cette fin de journée…
Ce que nous retenons est la bataille nocturne avec un Gecko (= Lézard aux pattes arquées) qui a provoqué une certaine panique (et un gros fou rire pour les locaux…)
Notre panique s’explique par le fait que l’on a vu cette bestiole se réfugier sous le lit à l’heure du coucher. Notre peur ?! Qu’il s’immisce sous nos draps…
Problème numéro 1 ? Nous étions incapables de le faire fuir seules…
Problème numéro 2 ? Les volontaires Togolais ne nous croyaient pas qu’il était encore dans la chambre…
Mais notre rationalité les a poussé à nous écouter (=Comment un Gecko peut il disparaître sans qu’on le voit ?)…
Bilan : Cette bébête était bien sous le lit !

Bilan de cet article : Entre une qui psychote sur chaque centimètre carré de la chambre pour voir s’il n’y a pas de bêbêtes…et l’autre qui commence à psychoter sur son « surpoids » …on est mal barrées !

Mais ajoutons que nous sommes toutes les deux relativement bien en harmonie --> Jusqu’à présent, notre amitié nous liait, aujourd’hui, nos imperfections cutanées nous joignent :
- Nous avons remarqué que nous avons le même point rouge (piqûre d’araignée : vilaine !) au même endroit…une sur le bras gauche, l’autre sur le bras droit : Apprécions la rigueur symétrique des araignées Togolaises !!!!!

mercredi 19 août 2009

Pas de nouvelles? Bonne nouvelle !

Nous quittons Lomé demain après midi pour Gadja Woukpe, un village à 1 heure et quelques de Lomé... Nous n'aurons pas un accès facile à internet, pour ne pas dire inexistant...donc c'est normal si les nouvelles tardent à arriver!

Avis aux proches :
On peut se dire "Oui, mais il y a le téléphone!", mais... tout est fait pour que l'on se coupe du monde : nos téléphones ont de gros problèmes de réseau...ils fonctionnent, des fois... Bilan : si on en envoie pas/peu de messages ou si vous ne recevez pas d'accusé de réception : c'est normal ("normal"!)

Un voyage rempli de surprises comme on les aime ! Don’t Stress…

Bonjour à toi visiteur : ) !

Quelques nouvelles en direct de Lomé, après plusieurs heures de péripéties diverses et variées… !
Lundi 17 Août : Dans l’aéroport de Casablanca, embarquement annoncé à 21h30 pour un décollage prévu à 22h20…
Nous attendons…aucune information pour notre vol, alors que tous les autres de la soirée s’annulent un par un (pour cause de grève de pilotes !! Pas pratique de voyager sans pilotes…)
23h et quelques « Le vol de Lomé est reporté demain à 10h05 » !
Ok ok, no panic, quoi de plus amusant que de passer une nuit dans un aéroport au milieu de milliers de passagers ?! Nous nous posons donc tranquillement… nous nous préparons psychologiquement à respirer pendant des heures le sol noir et blanc, tout froid (oui oui, le carrelage, c’est froid !) de la salle d’embarquement !
Puis vers 23h30 : un spasme, une envie non contrôlée : Aller à la recherche d’un employé (non occupé !) de l’aéroport pour qu’il nous donne plus d’infos sur la grève du moment… !
Réponse : allez en bas demandez des infos. Apprécions la précision…

Donc on descend, sans trop avoir où aller, un monsieur nous demande de le suivre… il nous invite à aller au service « Transit et Hébergement » de Royal Air Maroc.

Problème : ceci induit qu’il faut sortir de la zone d’embarquement, donc annulé on ne sait toujours pas quoi d’ailleurs ! Impossible de passer par la case « Sortie », on nous refoule…
Donc nous avons pris le chemin que nous avons emprunté pour rentrer, mais dans le sens inverse…à Passage de police à l’envers, contrôle des sacs à l’envers, contrôle de passeport aussi… (oui oui au Maroc, c’est possible !)

A cette heure là, nous n’avions aucun espoir d’avoir accès à un hôtel, étant donné le nombre de passagers à loger… en plus, l’après midi même, on nous avait annoncé que les hôtels de voyageurs étaient complets ! Nous espérions donc un « ticket repas » pour se remplir un peu le ventre !

Arrivées au service Transit & Hébergement : « Une chambre double mesdemoiselles ?! Ok, prenez ce papier, allez là où il y a les navettes, et demandez celle qui mène à l’hôtel Business » !
00h30… nous rentrons dans cette navette… mais n’oublions pas que le Maroc, c’est l’Afrique… tout est long… haha ! En attendant on rencontre des Français qui partent aussi pour Lomé ! Puis presque 1 heure après, on part enfin…

¾ d’heure de route, on arrive dans ce fameux hôtel de Business Man ! Ca valait le coup de ne pas se précipiter au service hébergement…les derniers sont toujours les mieux servis !
Puis encore de l’attente, des papiers… chambre 704, ok ! Heureuses de penser à la douche et au lit qui nous attendaient… « Pourquoi la clé tourne bizarrement dans la porte ? » « Je ne sais pas, pousse ! » Et là, c’est le drame, première vision : les pieds d’un homme qui dépassent du lit, puis presque au même moment, un « OHHHH !!!!! » !
Bref… Au final, nous avons quand même profité d’une charmante chambre, pour 2 heures de sommeil… nouvelle navette qui partait à 6h de cet hôtel, direction l’aéroport…
Qui dit grève dit plein de personnes, qui dit plein de personnes dit d’avantages de risques de terrorisme ou autre… bilan : chaque personne, une par une, devait se faire contrôler avant d’entrer dans l’aéroport… un bordel humain, qui aura tenu… même pas une demi heure ! Une dizaine de policier, quelques barrières non fixées VS pleiiin de personnes à tendance énervée : le poids est vite fait !

18 Août, 7h30 du matin…pas beaucoup plus d’informations quant à la fréquence des vols… nous formons un groupe d’une vingtaine de passagers allant sur Lomé.
Certains nous parlent d’annulation du vol, reporté encore au lendemain, d’autres nous parlent de grève qui se poursuivra jusque jeudi minimum, bref, rien de très précis.
On décide de se rendre dans la salle d’embarquement…1h30 d’attente pour y accéder… puis pil poil quand on arrive : « Le vol pour Lomé, porte 22 » ! [Petite dédicace et remerciement à une « Mama Africa du Togo » qui depuis le début de matinée pétait un plomb en frappant les murs, chaussures (talonnées !) à la main, pour réclamer IMPERATIVEMENT un avion pour Lomé ! Même si son intervention n’a peut être pas servi à grand-chose, nous la remercions tout de même !]
Heureuses de pouvoir enfin quitter Casablanca ! Mais comme ci nous n’avions pas attendues assez longtemps… ils nous ont fait patienter encore 1h environ dans un bus de piste, moteur allumé, complètement immobile ! Ce n’est pas comme s’il faisait chaud au Maroc l’été… bah non !

Et……DEPART !!!!!! Mérité non ?! Ces plusieurs heures nous aurons appris la patience, le calme… nous sommes fières de notre Zenattitude, nous l’avouons, hihi !

Arrivée à Lomé en début de soirée…on pose les bagages…accueil incontournable des enfants de la maison…repas…douche…dodo (gros dodo, même très gros, roh un super dodo quand on y repense !) !

lundi 17 août 2009

Un des buts de notre voyage...

Notre projet en quelques mots…

Durant ce voyage de 5 semaines, un de nos projets est de récolter des images dans le but de créer un « reportage » vidéo sur le quotidien des enfants du Togo.
Nous voulons mettre en avant une partie des difficultés que les jeunes rencontrent quotidiennement dans ce pays.

Quatre points seront mis en avant : les problèmes liés à l’éducation, la santé, la nourriture et à l’hygiène.
Pour ce projet, nous avons été soutenues par le programme « Envie d’Agir » proposé par la Jeunesse & des Sports. La bourse qui nous a été attribuée nous a permis d’accéder à une formation concernant la prise d’image, et nous permettra par la suite de financer le montage final des prises de vues.

L’objectif de cette vidéo sera de sensibiliser des collégiens et lycéens de notre région.

Nous donnerons plus de nouvelles concernant ce projet en tant voulu… pour l’instant, notre priorité est de profiter au mieux de ce voyage pour récolter les justes informations qui nous aideront à transmettre au mieux une réalité mal connue.

Ce reportage s’inscrit dans le projet Togowell à http://togowell.monsite.orange.fr
video

vendredi 14 août 2009

Quelques mots avant le départ...!




<-- Notre air gêné le plus expressif...


Avis à la famille, aux amis, aux copines, aux copains, à tous!

Ceci est un communiqué en direct de Bordeaux City :


Suite à un incident technique au sein de notre structure, nous vous informons que la vidéo qui fut ici présente où nous présentions dans la joie et la bonne humeur notre voyage, n'est plus.
A quelques heures de notre départ, nous ne pouvons résoudre ce problème, mais nous mettrons tout en oeuvre pour faire le nécessaire et vous offrir des images au plus vite.
A demain pour plus de nouvelles, en direct de l'aéroport de Mohamed (le 5ème!) situé à Casablanca!

--> Descriptif du voyage, photos et ou vidéos seront au rendez vous...

Veuillez nous excuser pour le désagrément occasioné!!

En attendant, nous nous préparons zennement à quitter le sol hexagonal d'ici 12 heures...all is alright!


(Au fait c'est Hélène et Suzy qui parlent, il n'y a pas de blagues, impressionnés par notre qualité d'écriture n'est ce pas?! hihihi!PEEEEEAAAAACEEEEE LES GENS!!!!!!!!!!!!)

Petit lien vers la vidéo du séjour de Juin 2008...

http://yowotogo2008.blogspot.com

Combien de visites?!

Combien de visiteurs?!

Membres